Tags : Comment combattre sa phobie ? - Comment faire de la sophrologie pour faire disparaître la phobie ? - Comment lutter contre sa phobie ? - Qu'est ce que la sophrologie contre phobies ? -

Oui ! La sophrologie contre phobies ça marche ! Cette sorte de crainte angoissante est doublement atténuée par la pratique des exercices sophrologiques. Mais comment est-ce que cela peut-il être possible ? Avant de répondre à cette question, découvrons les caractéristiques des phobies et leurs causes.

Les phobies : qu’est ce que c’est ?

La phobie est caractérisée par la peur et même par l’angoisse à la vue d’un objet ou devant une situation particulière. Cette dernière n’est pas forcément dangereuse, mais qui est pourtant source de crainte. Elle provoque une envie d’évitement et même d’un manque de contrôle de la part du sujet phobique.

Phobie
Traitement de la phobie des hauteurs

Cet individu est totalement conscient de l’aspect irrationnel de sa phobie, mais ne peut pas s’en défaire, du moins sans traitement particulier et sans effort. Les symptômes comme la peur sont fréquents et peuvent se manifester d’une manière différente avec le temps. Il y a des jours où les claustrophobes prennent l’ascenseur et d’autres jours où ils n’en ont pas le courage.

Sophrologie contre phobies : quelles sont les différentes manifestations ?

L’agoraphobie et la claustrophobie font partie des phobies les plus handicapantes qui soient. Elles apparaissent très souvent à la suite d’un accident, d’un décès, d’une maladie ou bien d’une fausse couche. Lorsque la victime se situe en face d’une situation phobogène, elle sent un grand malaise voire un vertige intense.  Elle peut en même temps éprouver une sorte d’oppression. La peur dans la circonstance est aussi présente, le sujet phobique craint de perdre le contrôle. Il peut ressentir en bouche une sorte de goût macabre.

Contrairement aux traumatismes psychiques, les crises phobiques disparaissent dès que la personne qui en souffre passe son chemin. Mais elles réapparaissent une fois que celle-ci se retrouve dans la même situation.

Les phobies des situations sociales se manifestent par la peur de prendre la parole en public. Elles se traduisent  parfois par la gêne due au simple fait de rougir.  Certaines personnes vont même jusqu’à ressentir un mal-être intense pendant les examens, ce qui les pousse à les éviter. Il y en a qui craigne le fait de manger en public. Toutes ces phobies sont plus ou moins faciles à traiter.

Les phobies se caractérisent parfois par la peur infantile des animaux. Elles se déclinent sous différents aspects, mais les plus courants sont : la phobie des hauteurs, des couteaux, des avions, du métro…

Phobie d'animaux
La phobie d’animaux

Quelles sont les causes des phobies ?

Du point de vue psychanalytique, dans le processus phobique, la situation qu’une personne redoute peut avoir une signification inconsciente. Elle traduit d’une certaine manière la tentation ou la punition face à la pulsion prohibée. La peur est donc circonscrite à un élément ou une situation qui peut être contournée.

La théorie comportementaliste présume que les phobies sont des réactions d’une peur irrationnelle résultant de peurs répétitives.  Une fois acquise, celle-ci conditionne les conduites jusqu’à ce que le sujet phobique s’offre l’occasion de vivre la situation de manière plus calme.

La sophrologie contre phobies

Un travail d’anamnèse sera incontournable pour lutter contre les crises de panique. Ensuite le spécialiste de la sophrologie contre phobies s’appuie sur la sophronisation pour établir l’image des ressources. Ce sophrologue relie le visuel à des sentiments d’apaisement et de calme.

Ensuite, le praticien va anticiper positivement l’événement ou le contact physique ou visuel avec l’élément phobogène, notamment en demandant à son interlocuteur de se créer une belle représentation de son attitude à l’égard de cette image. Cette anticipation permet à cet individu de faire face virtuellement à la situation pour ensuite mieux la gérer dans la réalité. À travers cette expérience sophrologique, il va pouvoir se rassurer et devenir maître de son comportement à venir.

visualisation phobie
Visualisation de la phobie de manière positive

La sophrologie contre phobies favorise la mise en place d’une technique conditionnée par l’élaboration d’un geste signal, ce qui est à la base de l’impression de protection. Selon les cas, le niveau de complexité de la phobie et d’autres facteurs, il faudra prévoir  5 à 12 séances de sophrologie. La durée du traitement s’étale sur une plus longue période si l’on veut bien gérer la situation phobogène qui nous a perturbé l’esprit depuis l’enfance.

Travail centré sur les symptômes

Le traitement d’une phobie ne peut pas faire l’impasse sur l’apprentissage de méthode. Il ne se réduit pas sur un travail centré sur les symptômes. Comme il  a été évoqué précédemment que la phobie n’est qu’une difficulté liée à l’insatisfaction d’un besoin, il va donc falloir observer ce besoin, l’identifier pour mieux le satisfaire. Les sophrologues parlent dans la circonstance d’identification des ressources.

Une gestion durable des troubles passe nécessairement par un étayage psychologique ou un raisonnement pouvant expliquer l’apparition de la phobie. L’hypothèse s’appuie sur les ressources personnelles du sujet, de ses objets d’investissement affectif…

Un petit conseil, ne soyez pas tenté de recourir à une offre d’un praticien qui promet le détachement à la phobie en moins de trois jours. C’est trop beau pour être vrai. Les symptômes s’atténuent normalement petit à petit.