Tags : Comment pratiquer la relaxation profonde ? - Que faire pour se relaxer profondément ? - Quels sont les vertus de la relaxation profonde ? -

Certains individus pensent que la meilleure façon de réduire le stress et d’apaiser les douleurs est la relaxation profonde et ils ont bien raison ! Cette activité aide à combattre différents maux, notamment ceux qui touchent le mental et le physique. Elle se décline en plusieurs méthodes qui en général ont fait leurs preuves depuis assez longtemps. Ces techniques libèrent des pensées négatives et de tout ce qui est agent stresseur. Découvrez celle qui répond à vos attentes.

 Qu’est-ce que la relaxation profonde ?

La relaxation profonde est ce que les praticiens appellent : « respiration consciente ».  C’est un ensemble de techniques ayant une même visée, celle de favoriser le contrôle des mouvements respiratoires. Ces méthodes, à la fin de leur pratique, font ressentir le calme et l’apaisement.

yoga
Yoga Nidra

D’autre part, la relaxation profonde qui est appelée « Yoga Nidra ». Elle rassemble pour le coup les techniques centrées sur les mouvements corporels. Les néophytes n’ont pas ici à craindre la réalisation de positions requérant beaucoup de souplesse.

Quels sont les bienfaits de la relaxation profonde ?

La relaxation profonde prévient les effets délétères du stress sur la santé générale. En plus d’aider à détresser, elle limite la fatigue corporelle et mentale. C’est comme une sorte de bouton « Reset » qui réinitialise les fonctions cognitives. Cela va aider tout le corps à retrouver l’équilibre. Autrement dit, grâce à cette activité, vous allez pouvoir corriger votre rythme respiratoire, cardiaque et votre flux sanguin.

On va pas dire que la relaxation profonde guérit les maladies. Cette pratique a seulement pour objet de créer un univers intérieur favorisant la guérison. Elle agit sur l’émotion en jugulant la colère, la peur et l’anxiété. Cette activité protège contre les frustrations et améliore en conséquence l’humeur et toutes les autres les facultés cognitives. Pour aller plus loin, des séances fréquentes de relaxation renforcent le développement personnel et la connaissance de soi.

Comment pratiquer la relaxation profonde ?

Avant tout, choisissez un lieu reposant et calme où vous pourrez pratiquer les techniques de relaxation profonde. Cet endroit va pouvoir vous donner la facilité d’entrer en introspection. Préférez par exemple vous isoler dans une salle ou bien dans la nature. La séance de relaxation doit durer environ 15 à 20 minutes.

Ensuite, allongez-vous sur le sol, sur un tapis ou une couverture. Il est aussi possible de pratiquer les exercices assis afin d’éviter que la séance ne se transforme en sieste. Assurez-vous d’être vêtu d’habit léger qui vous offre une grande liberté des mouvements. Entre temps, vous pouvez écouter de la musique douce.

relaxation profonde
La relaxation profonde en position allongée

Prenez conscience de votre respiration lorsque vous alternez inspiration et expiration. Ensuite, concentrez-vous sur votre ventre, sur le fait qu’il se gonfle et se dégonfle suivant le mouvement respiratoire. Vous allez sentir les tensions disparaître au fur et à mesure.

La décontraction des muscles

Lorsqu’on parle de relaxation profonde, on parle aussi de relaxation musculaire. Après l’exercice de respiration, relâchez un à un les muscles de votre corps à commencer par ceux du pied droit, puis du pied gauche.

relaxation profonde
Méditation et relaxation profonde

Focalisez-vous sur une région corporelle où vous ressentez de la tension. Sentez au fur et à mesure la contraction disparaître. Essayez également de vous libérer dans un ordre précis de la fatigue qui pesait sur vos hanches et vos fesses. Décontractez tour à tour les muscles du pied à la tête en insistant sur le bas du corps.

Le balayage mental pour une relaxation profonde

Prévoyez la pratique du « balayage mental »  dans le cas où l’exercice précédent a créé une sorte d’inconfort. Vous pouvez exercer cette méthode axée sur la méditation. Il vous permet de prendre conscience de vos groupes musculaires. Comme l’exercice de décontraction, il vise à éliminer les tensions, mais cette fois-ci, le travail se fait sans relâchement volontaire des muscles.

Balayage mental
Balayage mental

Suivez le même parcours, c’est-à-dire commencez par une bonne respiration. Réalisez la concentration, puis le mouvement respiratoire conscient. Vous allez sentir vos muscles en train de se détendre. Concentrez-vous sur un point précis et revenez sur un groupe musculaire lorsque vous ressentez la nécessité.

Après avoir terminé le balayage mental, soyez à l’écoute de tout votre corps. Vous allez ressentir cette agréable sensation qui vous donne l’impression de flotter dans l’air. Avant de vous lever, concentrez-vous sur votre respiration et mettez-vous en position assise avant de quitter le tapis ou le matelas en douceur.

La visualisation

Les méthodes de visualisation sont souvent confondues aux techniques de méditation consciente. Contrairement à ces dernières, elles consistent à penser de manière profonde à une « seule » image. Elles ont pour objet de créer un « espace de repos mental » où vous pourriez vous réfugier à tout moment et pleinement.

Cela implique l’engagement de tous les sens. Vous allez faire appel à ceux-ci comme si vous ressentez tout près les reflets scintillants des rayons de soleil qui touchent votre nuque ou l’odeur des bois humides.