Tags : Comment combattre le stress ? - Comment gérer le stress au travail ? - Que faire pour éviter le stress au travail ? - Quelles sont les études récentes concernant le stress au travail ? - Quels sont les statistiques du stress en milieu professionnel ? -

Ne vous découragez pas donc si le stress au travail envenime votre vie, car aucun combat n’est perdu d’avance.

« Il n’y a pas de réussite facile ni d’échecs définitifs  ».

Harcèlement, objectifs inatteignables, pressions… Attention, vous risquez de devoir bien gérer votre état d’âme ! Au lieu de réagir violemment à ce qui vous semble être un favoritisme ou un déni de reconnaissance, vous pourrez commencer par prendre soin de vous-même et vous référer à l’ennéagramme pour mieux vous connaître.

Études relatives au stress en milieu professionnel

24 % des salariés français se sentent concernés par le stress selon un sondage récemment mené par le cabinet Stimulus. Les chiffres sont encore plus inquiétants, car 19 % des personnes interrogées par The Workforce View in Europe 2019 , soit « 1 répondant sur 5 se dit être en état d’hyper-stress ». 31 % des sondés affirment que leur employeur ne se soucie pas de leur bien-être, tandis que 41 % d’entre eux pensent que les entreprises françaises ne défendent que leurs propres intérêts.

L’enquête a démontré un triste record : l’Hexagone, le troisième pays européen qui compte plus de salariés stressés, derrière l’Allemagne et la Pologne.

Employeur stress au travail
Employeur défendant ses intérêts

Le mal-être dans la vie active est un sujet loin d’être abordé, c’est pourquoi 32 % des professionnels interrogés ont déclaré qu’ils ont du mal à en parler sur le lieu de travail. 58 % sont suffisamment à l’aise pour en discuter avec ses amis, et seulement 11 % ont la hardiesse de contacter directement les Ressources humaines.

Les résultats de ces études indiquent le manque ou l’absence totale de soutien au sein de nombreuses firmes. Aucun outil n’y est mis en place pour favoriser la liberté de parole, sans parler de l’environnement qui n’aide pas les employés à faire face aux enjeux psychologiques.

Heureusement, les plus jeunes, c’est-à-dire, ceux qui sont âgés de moins de 34 ans oseraient soulever la problématique du stress au travail. 79 % en se sentent capable le moment venu, contre seulement 61 % des travailleurs de plus de 40 ans.

Lieu

Habitants Secteur

Pourcentage 

Sud-Ouest

24 % Finance

26 %

Région centre

22 % Culture et arts

31 %

Ouest

16 % éducation

22 %

Nord

16 % Santé humaine

42 %

Île-de-France

20 % Commerce

21 %

Le tableau ci-dessus indique le pourcentage des habitants de l’Hexagone qui prétendent être stressés dans leur vie professionnelle. En l’examinant, vous remarquerez des disparités. Vous noterez également que certains secteurs induisent à un état de tension nerveuse plus préoccupant que d’autres.

5 exemples pour illustrer le stress au travail

Dans quelles circonstances vous subissez le stress au travail ? Les facteurs d’exposition à cet état sont nombreux et peuvent concerner n’importe quel secteur d’activité. Cependant, les risques psychosociaux les plus courants proviennent généralement des 5 exemples suivants :

1-Objectifs irréalistes

Parfois les objectifs fixés par un client ou un supérieur hiérarchique paraît irréalisables et les délais pour les atteindre irréalistes. Si vous exécutez tout de même les tâches en dépit de ces conditions, votre travail risque de décevoir plus d’un. Pourtant, vous pensez avoir donné le meilleur de vous-même, alors là, vous pouvez vous dire :

« Bonjour le stress ! « 

Déception au travail
Lorsque le stress est présent

2-Tensions

La moindre friction avec un collègue peut évoluer en tension puis en stress au travail. Celle-ci n’est pas inévitable, mais peut s’éterniser. Si c’est le cas, parlez-en à quelqu’un ou directement à la personne concernée. Faute de négligence de la gravité de la situation, vous en subirez vous-même les conséquences. Lorsque le différend est réglé, tirez-en des leçons.

3-Surcharge de travail

Qui dit planning trop chargé, dit stress ! En entrant en phase de panique, vous n’arriverez plus à vous fixer un but. Entre temps, vous serez incapable de définir les tâches qui devront passer en priorité, puisque vous avez effectivement un retard.

Résultat : la qualité du travail laisse à désirer. Pour y remédier, n’hésitez pas à demander de l’aide. Et à l’avenir, pour qu’un projet puisse être bouclé à temps, on ne le dira jamais assez : faites preuve de réalisme !

4-Manque de repère

L’incertitude constitue un agent stresseur en milieu professionnel surtout lorsqu’on sent que l’entreprise navigue en eaux troubles. Lorsque vous vous inquiétez pour votre carrière, ne la mettez pas pour autant en péril. Préférez plutôt en discuter avec d’autres personnes !

5-Incompréhension

L’incompréhension accompagne le stress au travail notamment lorsqu’elle se présente sur le plan technique. Si vous n’avez pas saisi votre mission, ou que vous n’êtes pas doté des compétences nécessaires, il vaut mieux ne pas vous impliquer. Posez des questions s’il le faut pour que les choses soient suffisamment claires. Ainsi, vous tirez plus de satisfaction avec moins de casse-tête.

Astuces et conseils pour éviter le stress au travail

Quiconque connait cette sensation d’angoisse et d’anxiété qui survient au travail au moment le moins inattendu peut être sujet au stress. C’est le mal du XXIe siècle dit-on, mais il est possible de le contourner. Pour commencer, souriez !

Lutter contre les stress au travail
Souriez pour lutter contre le stress

Restez positif

Pour bien vivre sa vie professionnelle, il n’y a rien de tel que de garder une attitude positive, de sourire et d’adopter le bon état d’esprit. C’est assez facile de dire qu’il faut voir le bon côté des choses, mais à force de réagir ainsi, vous serez plus heureux sur le lieu de travail. D’ailleurs, cela ne tient qu’à vous ! Faites donc l’effort de prendre en compte l’angle le plus favorable, quelle que soit la circonstance.

Se changer les idées

Pensez souvent à vous changer les idées en vous défoulant, ou en vous dépensant au sport. Le fait de se déconnecter un peu de l’univers professionnel est fondamental. Il faut passer à autre chose, même après ses échecs et ses erreurs dans le cadre du travail. Le moyen le plus simple d’y parvenir est de vider l’esprit en pratiquant une activité passionnante : cinéma, virée week-end, sortie entre amis…

L’hygiène de vie

La fatigue rend les travailleurs acharnés encore plus stressés, donc fuyez-la en rechargeant par exemple ses batteries par le sommeil.

L’alimentation entre également en ligne de compte. Si elle n’est pas équilibrée, elle ne permettra pas de couvrir les besoins en fer, en magnésium et en autres minéraux source d’énergie.

Ne pas délaisser sa vie personnelle

S’intéresser à sa vie professionnelle au détriment de sa vie familiale, c’est fatal ! Au lieu de délaisser vos proches, accordez-leur un peu d’attention et un peu de votre temps.

Tout cela reste essentiel pour être en paix avec soi-même !