Tags : Comment bien choisir une formation en sophrologie ? - Que faire si l'on veut devenir sophrologue ? - Quelle formation en sophrologie est faites pour vous ? - Quels sont les critères à considérer pour bien évaluer la qualité d'une formation en sophrologie ? -

Le stress nous submerge de jour en jour qu’il devient normal de recourir à une activité de relaxation : yoga, méditation, sophrologie, ou encore à un bon massage. Cependant, l’alternative la plus douce et la plus intéressante est la technique du développement personnel. Cette dernière aide les travailleurs du milieu actif à faire face à l’agent stresseur, à mieux se connaître et à bien évoluer dans leur champ de compétences.  Si l’idée de maîtriser ce procédé vous paraît bénéfique, ou vous voulez en faire un métier, suivez une formation en sophrologie, mais pas n’importe laquelle. Il est nécessaire d’évaluer d’abord la qualité des cours et des écoles.

La sophrologie : qu’est ce que c’est ?

Pour ceux qui ignorent encore ce qu’est réellement la sophrologie, sachez que c’est plus qu’un ensemble de techniques de respiration et de relaxation. Cette activité inspirée des pratiques de l’hypnose et du yoga aide à mieux avancer dans la vie. Elle amène le « sophronisant » à accéder à un bien-être incroyable. Ce procédé s’appuyant sur les stimulations corporelles fait appel aux images et pensées positives en vue de réveiller les ressources personnelles enfouies.

Sophrologie
La sophrologie : un ensemble de techniques de respiration et de relaxation

Dans ce cas, la sophrologie nous permet de mieux apprendre sur nous-mêmes. Elle rend compte à quel point notre esprit peut nous soigner, nous délivrer du stress et de tout ce qui l’a envenimé. Chez les jeunes professionnels, la pratique contribue au développement de la faculté d’adaptation devant le stress et de tous les aléas de la vie.

Pour le respect de son propre équilibre, il n’y a de meilleur travail que celui du corps et de l’esprit. Cet accord favorise une meilleure présence de soi. Et du point de vue thérapeutique, il règle les problèmes de phobies, de sommeil, de dépendance et de troubles de l’alimentation.

Pour toutes ces raisons, beaucoup de personnes s’intéressent à la formation en sophrologie comme à la pratique elle-même. Mais on peut se demander qui peut exercer le métier de sophrologue ?

Quelles sont les conditions pour devenir sophrologue ?

Le métier de sophrologue est un métier qui n’est pas pour tout le monde. Il faut une vocation humanitaire et sociale pour pouvoir bien l’exercer. Vous devrez être à même de rester à l’écoute, d’être attentif aux besoins des autres. C’est encore mieux, si vous êtes de nature à ressentir  de l’empathie.  Cette profession exige la présence d’un animateur ayant les réponses à tous les problématiques : manque de confiance en soi, stress, fatigue, dépression

Formation en sophrologie
Devenir sophrologue en suivant sa vocation humanitaire et sociale

Cette personne doit se sentir capable d’aider ses patients, mais surtout de gérer un groupe. Elle peut accueillir des enfants, des adolescents, des séniors et même des mamans avec leur bébé, à savoir la sophrologie avec portage en écharpe.  Il est dans ce cas important qu’elle se sente aussi à l’aise avec les individus de tout âge.

Comme les séances devront s’appuyer sur des exercices de relaxation dynamiques et variés, créativité et patience sont des qualités dont doivent être dotés les futurs sophrologues. Si vous êtes l’une de ces personnes, vous pouvez suivre une formation en sophrologie. Toutefois, avant de jeter votre dévolu sur la première offre que vous trouverez sur Internet, tenez compte des critères qui pourront mieux guider votre choix.

Comment bien choisir sa formation en sophrologie ?

Avant tout, vous devrez savoir que la sophrologie, bien qu’elle soit reconnue par l’État, n’est pas une pratique réglementée.  Cela signifie que vous ne pouvez évaluer la qualité d’une formation en sophrologie qu’à travers sa réputation. Néanmoins, en vous référant à ce guide, vous allez pouvoir vous y retrouver parmi les courants de pensée et doctrines sophrologiques adoptés par différentes écoles.

La durée de la formation

Ce n’est pas les démarches de certification qui ont le plus d’importance. A contrario, comme elles sont propres  à chaque organisme, elles ne permettent pas totalement d’évaluer la qualité de la formation en sophrologie. L’essentiel d’abord est de prendre en considération le nombre d’heures présentielles et d’années. Soyez attentif au coût et à la durée. À partir de ces informations, vous pouvez calculer la rentabilité des cours avec plus de précision.

Durée de la formation
La durée de la formation

Si la formation s’étale sur 4 années, cela peut indiquer qu’elle n’est pas axée sur l’étude de la sophrologie classique. Elle forme plutôt des psychothérapeutes qui utilisent les techniques sophrologiques.

Le type de formation

On peut distinguer 3 types de formation en sophrologie. Il y a celle qui a lieu dans les écoles à visée thérapeutique. Elle est destinée à des professionnels de santé, à des psychologues ou psychothérapeutes. Les études de spécialisation durent généralement pendant au moins 4 années. En pratique, les apprenants deviennent des sophro-analystes ou des sophro-thérapeutes. Néanmoins, il existe des formations courtes s’adressant au personnel médical. Les organismes qui les proposent délivrent des certificats et même des diplômes.

Formation sophrologie
Type de formation en sophrologie

En outre, certains formateurs réduits à quelques mois, soit à environ 40 j la formation en sophrologie. Ces cours sont faites pour tout le monde, mais surtout pour ceux qui se sentent capables d’exercer le métier de sophrologue.

Le dernier type d’enseignement a lieu sur Internet ou par correspondance. Il est limité à environ 300 heures en une année et peut s’étendre sur une période de 2 ans.

Le type d’école

Si vous recherchez une formation complète, ouverte et objective, il va falloir vous tourner vers les « écoles caycédiennes » ou « d’inspiration caycédienne ».  Ces établissements sont membres de la FEPS (Fédération des Écoles Professionnelles en Sophrologie).  Ils délivrent un titre de sophrologue inscrit au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles). Votre niveau de qualification sera reconnu par l’État, si vous décidez d’étudier chez ces organismes certificateurs. Ces derniers enseignent les bases théoriques et techniques du domaine en ne s’écartant pas de la fédération du fondateur Alfonso Caycedo. Du moins certaines dérives ont poussé certains à ne pas se situer pleinement dans la lignée de ce créateur de la sophrologie.

sophrologie moderne
Une école de caycédienne de sophrologie moderne

Quant aux « écoles à visée thérapeutique », vous savez déjà de quel type de formation proposent-elles. Enfin, si vous souhaitez orienter vos connaissances vers les origines de la sophrologie, plutôt que sur cette activité à part entière, inscrivez-vous auprès d’un « pseudo sophrologie ».  Les programmes qui y sont proposés n’ont rien à voir avec les techniques modernes. Ils s’appuient sur diverses théories comme l’hypnose, la méditation ou encore la psychologie.

Bref ! Pour vous assurer qu’une école spécialisée en formation en sophrologie saura satisfaire vos attentes, il n’y a de meilleure façon que d’avoir recours aux témoignages.